^Haut de page

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5
foto5

 

 LE PANCRACE

"UN SPORT TOUT EN PUISSANCE"

 

 

L'HISTORIQUE DU PANCRACE

Le pancrace, dont les premières traces écrites remontent vers 648 av J.-C, était au programme des jeux de l’Olympe antique et était une des disciplines favorites du public. Ses origines se mêlent à celles de la mythologie : Thésée serait le créateur du pancrace et il aurait utilisés ses techniques pour terrasser le Minotaure. La fin du combat était annoncée par l’abandon d’un des combattants ou le hors combat. La seule limite de temps imposée était le coucher du soleil.

Il n’y avait pas de catégorie de poids et les combats étaient mixtes. Bien que les frappes soient autorisées, la façon la plus prestigieuse de gagner un combat était d’obtenir l’abandon de l’adversaire par la réalisation d’une clef ou d’un étranglement. Remise au goût du jour depuis quelques décennies, le pancrace se pratique à la fois debout et au sol en fonction des techniques d'attaques des combattants.

L'année précédente, la gala comptait six combattants : deux amateurs et quatre professionnels.

 

 

LE REGLEMENT

Les combats se dérouleront sur ring, la durée des combats sera de deux rounds de 5 minutes.

 

   →  Techniques autorisées debout :

  • Techniques de percussion avec les poings au visage et au corps
  • Techniques de percussion avec les pieds au visage, au corps et aux jambes
  • Techniques de percussion avec les genoux au visage, corps et aux jambes
  • Techniques de projection sauf souplesses arrières et projection avec saisie de la tête uniquement.
  • Techniques de soumission debout sauf clés de cou et étranglement directs (avec les mains ou le poings directement).

   →  Techniques interdites debout :

  • Pas de frappes dans le dos, dans la nuque, sur le cou, sur le derrière de la tête, dans les parties génitales
  • Pas de coups de coudes
  • Pas de frappes avec les poings en dessous de la ceinture (jambes)
  • Pas de frappes avec les jambes sur l'articulation du genoux, type coup de pied d'arrêt ou low kick au niveau du genoux, écrasements des pieds interdits, frappes avec les jambes au visage interdites si port de chaussures de lutte.
  • Projections type souplesses arrières et projection avec saisie de la tête uniquement.
  • Clés de cou et étranglement directs.

 


   →  Techniques autorisées au sol :

Toutes les techniques de soumissions sont autorisées, à l'exception des clés de cou, droites ou en torsion, des clés de jambes en torsion, des étranglements directs.

   →  Techniques interdites au sol :

  • Aucune frappe n'est autorisée dès que l'un des deux combattants est au sol, ni de la part du combattant debout, ni de la part du combattant au sol (frappes type up kick interdites)
  • Un combattant est considéré comme au sol à partir du moment où ses appuis au sol sont autres que ses pieds, un combattant ayant un genoux au sol (pour un takedown par exemple) est considéré comme au sol, il est donc interdit de lui porter des coups.

 

Tout manquement au règlement sera sanctionné une première fois sans frais par l'arbitre, une deuxième fois par un point de pénalité, au troisième avertissement le combattant sanctionné sera disqualifié.

 

 

Copyright 2018  Tactical Striker